Portraits

Diaba

Le basket m’a apporté de la maturité et une liberté à travers laquelle j’ai pu m’exprimer. Il ne faut pas passer de temps sur les choses inutiles, car on peut faire toujours plus.

Photo de Dora Goles & Tray Harmon

Joueuse aux États-Unis et membre de l’équipe de France 3×3, Diaba a déjà tout d’une championne. Médaillée d’argent au championnat d’Europe 3×3 U18 de 2018, médaillée d’or en 3×3 aux Jeux mondiaux de plage de 2019, elle a découvert par hasard le basket-ball à l’âge de 11 ans avec l’AS de son école. Hasard ou destin, elle a été encouragée par son professeur à continuer et a été repérée par le Paris Basket 18 où elle a poursuivi le basket en compétition côtoyant rapidement le plus haut-niveau. Elle entre aux centres de formation de Toulouse puis de Nice tout en poursuivant avec assiduité ses études. Son bac en poche, elle s’est envolée pour les États-Unis où elle évolue dans l’exigent championnat de basket-ball universitaire dans l’équipe du Bengals d’Idaho State, pour l’Université d’État de l’Idaho où elle effectue en parallèle un Bachelor en marketing audiovisuel. Surplace, après un temps d’adaptation, elle est parvenue à trouver sa place sur le terrain et à s’intégrer pour s’épanouir au mieux. Rigoureuse, elle jongle au quotidien entre école et entraînement intensifs. Le basket lui a permis d’acquérir une indépendance et de gagner en autonomie tout en côtoyant des filles de même culture mais aussi venant d’ailleurs. Au travers des voyages et des rencontres, elle a gagné en maturité et a développé différentes visions de la vie. Son parcours inclut aussi des responsabilités personnelles. Malgré les difficultés qu’elle peut rencontrer, elle reste ambitieuse et focalisée sur ses objectifs personnels, elle est toujours prête à faire plus et aller plus loin. Envieuse de progresser continuellement, elle n’hésite également pas à se remettre en question sur sa vie quotidienne ou sur sa pratique du sport pour évoluer sans cesse et devenir meilleure.

Lila

Le sport est pour moi un moyen de décompresser qui me permet de décharger toute mes émotions négatives et m’apprend la persévérance. Le sport est primordial dans l’éducation de mes enfants.

Photo de Fitzgerald Pidi – @callmefitz

Maman investie, Lila a fait toute sa vie énormément de sport en parallèle d’une vie professionnelle bien remplie. Aujourd’hui responsable des réseaux sociaux d’un groupe de presse, au fil de ses expériences, elle est parvenue à allier sa passion pour l’écriture avec son activité professionnelle. De la danse hip-hop durant des années du sport en salle à la course à pied en passant par la boxe, le sport a été un moyen de décompression équilibrant son quotidien. De nature calme, le sport est un défouloir qui lui permet de décharger toutes ses émotions négatives. Elle a notamment participé à un semi- marathon et plusieurs courses de 10 km durant plusieurs années. Et c’est dans la boxe qu’elle s’est épanouie. En 2015, le Hall Boxing, un club de boxe, a été ouvert dans son quartier par Yazid Amghar. Après une mauvaise expérience à la faculté dans ce sport, c’est par curiosité qu’elle a décidé de s’y rendre. Et c’est le coup de foudre : elle redécouvre ce sport à travers un encadrement pédagogue et inspirant. Le sport, lui a appris la persévérance et le dépassement de soi. Sur un ring, elle ne pense à rien d’autre et est focus sur ce qu’elle doit faire. Pour elle, le sport doit être un moment pour se surpasser physiquement, et cela permet d’être plus en confiance pour avancer dans sa vie de tous les jours. Vecteur d’implication et d’abnégation, faire du sport est pour elle un véritable atout supplémentaire dans la vie. Aussi, pour elle, c’est primordial dans l’éducation de ses enfants que ces derniers fassent du sport. Son fils Leny (14 ans) fait du judo depuis l’âge de 4 ans. S’il a essayé plusieurs sports, le judo reste son sport de prédilection et il aimerait faire un pôle espoir. Sa fille Liya (11 ans) a fait de la danse en conservatoire depuis ses 6 ans et pratique aujourd’hui de la natation synchronisée. Le sport a permis à son fils de canaliser son énergie, à apprendre le respect des règles dans un cadre où il est épanoui et investi, tandis que sa fille a pu exprimer son côté artistique. Pour Lila, au-delà des bienfaits pour leur santé, le sport leur permet de se projeter en développant leurs compétences autrement, tout en s’épanouissant et se sentant bien dans leurs corps.

%d blogueurs aiment cette page :